L'Alopécie androgénétique chez l'homme

Dernière modification :
Un exemple d'alopécie androgénétique chez l'homme

L’alopécie androgénétique (AAG), également connue sous le nom de calvitie masculine, est le type de perte de cheveux le plus répandu chez l’homme. Elle est facilement identifiée par ses schémas caractéristiques de pertes de cheveux qui partent de la ligne des cheveux et progressent jusqu’à la couronne.

L’AAG provoque un amincissement des cheveux au fil du temps, une chute régulière jusqu’à ne plus faire pousser de cheveux. La condition est progressive et peut entraîner une calvitie complète si elle n’est pas traitée. Elle affecte principalement les hommes, mais les femmes ont également été identifiées avec une perte de cheveux caractéristique.

Les personnes affectées, cependant, peuvent ne pas savoir qu’elles sont atteintes de la maladie jusqu’à ce qu’elles aient perdu 50 % des cheveux dans la région affectée du cuir chevelu.

L’alopécie androgénétique se produit chez les individus ayant une prédisposition génétique à la maladie. Ces personnes sont susceptibles de subir une perte de cheveux dès l’adolescence. L’âge d’apparition varie selon chaque personne elle peut arriver très tôt chez certain individus (environ 15/16 ans) et régulièrement entre 20 et 40 ans. De plus en plus, un grand nombre de jeunes souffrent de cette condition.

Les personnes ayant une tendance génétique à la chute de cheveux deviennent sensibles à l’action des androgènes. Les hommes peuvent se sentir tout aussi anxieux et déprimés par la perspective de perdre leurs cheveux que les femmes.

Étant donné que la perte de cheveux peut entraîner une grave altération de l’image de soi en raison des changements d’apparence, elle doit être traitée le plus tôt possible.

  • La perte de cheveux se produit à un rythme anormalement élevé, réduisant le temps de vie d’un cheveu
  • Le remplacement des cheveux se produit à un rythme anormalement lent
  • Les poils normaux sont remplacés par des poils plus petits et plus fins, appelés « miniaturisation »

Chez l’homme, l’alopécie androgénétique est indiquée par la chute de cheveux sur le dessus de la tête. À savoir qu’une personne normale perd entre 45 et 60 cheveux par jour. Cette parte s’accentue jusqu’à 100 cheveux par jour en automne.

L’évolution de la perte de cheveux se manifeste selon un schéma bien défini, l’échelle de Norwood, qui se compose d’un cycle de 7 stades. Elle commence au stade 2 au-dessus des tempes et qui amincit les cheveux au niveau de la couronne jusqu’au stade 7 où on parle de calvitie complète. Le premier stade correspond à une chevelure saine.

Ce qui reste est une couronne de cheveux autour de l’arrière et des côtés de la tête. Cette partie n’est pas sensible à la DHT et D’autres fois, la condition progresse jusqu’à ce que l’affecté soit complètement chauve.

Aloépcie androgénétique chez l'homme

Les causes de l’alopécie androgénétique chez l’homme

De nombreux facteurs environnementaux et génétiques peuvent être à l’origine de l’alopécie androgénétique. Les recherches n’ont pas encore permis de déterminer une cause globale. Cependant, l’affection est liée à des hormones appelées androgènes, plus précisément un androgène appelé dihydrotestostérone.

Un facteur génétique peu connu peut être hérité de la mère ou du père qui peut devenir actif à tout âge, mais a tendance à le devenir davantage après l’âge de 20 ans.

Lorsqu’il sort de son état de dormance, il provoque la production excessive d’une enzyme particulière. Cette enzyme se combine à la testostérone pour produire un sous-produit de la testostérone appelé dihydrotestostérone. Une exposition prolongée à la dihydrotestostérone entraîne un rétrécissement et un affaiblissement des follicules pileux. Avec le temps, les cheveux deviennent plus fins et finissent par cesser de pousser.

La génétique pour parler de la perte de cheveux

Tout comme la couleur et la texture des cheveux sont transmises des parents à leurs enfants, la susceptibilité à l’alopécie androgénétique est également un trait héréditaire lié aux deux parents.

D’autres causes de ce type de chute de cheveux sont rares et ne sont pas préoccupantes pour l’homme typique. Elles comprennent l’utilisation inappropriée de stéroïdes, de médicaments d’hormonothérapie, de chimiothérapie et l’exposition aux radiations.

La carence en fer dans le corps peut être l’un des facteurs contribuant à la perte de cheveux. Il convient également de rappeler que la calvitie peut également être causée par un problème psychologique. Les personnes qui souffrent très fréquemment de stress psychologiques sont plus susceptibles de souffrir de calvitie masculine.

Les actions de l’alopécie androgénétique chez l’homme

Bien que l’alopécie androgénétique et la calvitie ne causent aucun problème de santé connu, elle peut jouer un rôle psychologique sérieux pour ceux qui en souffrent. La société d’aujourd’hui est extrêmement axée sur l’apparence physique.

Des études ont montré que les hommes qui perdent leurs cheveux de façon notable souffrent d’une baisse de l’estime de soi et de la confiance en soi. Les cas extrêmes peuvent même entraîner une dépression et un isolement de la société.

Comment traiter l’alopécie androgénétique chez l’homme ?

Lorsque vous cherchez un traitement contre la chute de cheveux, il peut être difficile de savoir par où commencer. Il y a tellement de produits sur le marché aujourd’hui que vous avez peut-être du mal à décider lequel vous convient le mieux.

Commencez votre recherche en prenant le temps de vous renseigner sur les causes réelles de votre perte de cheveux. Avec cette connaissance, vous allez être en mesure de différencier plus clairement les différents types d’options de traitement disponibles.

Malheureusement, il n’existe aucune solution pour « guérir » de l’AAG à proprement parler. En effet, on va pouvoir la ralentir et avec de la chance, maintenir une densité de chevelure mais ce sera tout. Le plus tôt on traite l’alopécie, le plus on a des résultats intéressants donc prenez dès maintenant cela en compte.

La meilleure façon de traiter l’alopécie androgénétique est d’éliminer la dihydrotestostérone du cuir chevelu. Une fois cette étape franchie, les follicules capillaires peuvent reprendre leur croissance normale et saine. Cependant, pour éliminer la dihydrotestostérone, il est nécessaire d’arrêter la réaction chimique qui la crée en premier lieu.

Cibler la dihydrotestostérone avec des anti-androgènes

La meilleure façon de traiter l’alopécie androgénétique est d’éliminer la dihydrotestostérone (DHT) du cuir chevelu. Une fois cette étape franchie, les follicules capillaires peuvent reprendre leur croissance normale et saine. Cependant, pour éliminer la dihydrotestostérone, il est nécessaire d’arrêter la réaction chimique qui la crée en premier lieu.

La DHT est en fait un sous-produit de l’interaction entre l’hormone mâle testostérone et l’enzyme 5 alpha-réductase. Pour traiter efficacement l’alopécie androgénétique, il faut intervenir sur cette réaction de telle sorte que la dihydrotestostérone ne puisse pas se former.

Il existe plusieurs traitements qui adoptent cette approche pour traiter l’alopécie androgénétique. Communément appelés bloqueurs de la dihydrotestostérone, ces programmes de traitement se sont avérés donner des résultats prometteurs dans le traitement de la perte de cheveux chez l’homme.

Ils diffèrent toutefois un peu dans leur composition, et vous devez donc décider si vous voulez utiliser un traitement médicamenteux contre votre alopécie androgénétique ou un traitement à base de plantes. Les produits chimiques ont souvent des effets secondaires indésirables que les produits à base de plantes n’ont pas. Cependant, les effets secondaires font partie du « jeu » et montrent un bon fonctionnement.  

Les médicaments pharmaceutiques inhibent la production de dihydrotestostérone et donc la croissance de nouveaux cheveux par les follicules pileux n’est pas affectée. La calvitie est donc arrêtée et l’on peut même faire repousser complètement ses cheveux dans certains cas.

Le médicament les plus courant pour contre les actions de la dihydrotestostérone sur les follicules pileux est le finastéride. Il peut avoir des effets secondaires, c’est la raison pour laquelle il est important de consulter votre médecin avant de l’utiliser mais aussi pour l’obtenir via une ordonnance.

Une fois la DHT « neutralisée », il faut faire pousser les cheveux

La solution la plus utilisée et reconnu pour fonctionner par le corps médical est le minoxidil. Il permet d’obtenir des résultats très intéressants en complément du finastéride. En effet, ce dernier est peu compris du corps médical mais on sait qu’il a un pouvoir très intéressant pour refaire pousser des cheveux. Cependant, il peut avoir des effets secondaires assez gênants chez certaines personnes. Là encore, la consultation d’un médecin ou d’un dermatologue est nécessaire même s’il est disponible sans ordonnance.

Certaines fois le remplacement des cheveux peut-être à envisager puisque ces derniers peuvent être « détruits » par la dihydrotestostérone. Le remède le plus efficace contre la perte de cheveux reste la greffe de cheveux. Un chirurgien esthétique enlève les follicules sains (non sensibles à la DHT) de l’arrière de la tête et les transplante dans les zones touchées du cuir chevelu. Bien que très efficace, la procédure peut être assez coûteuse et nécessite souvent plusieurs séances pour obtenir les résultats souhaités.

Quelques alternatives naturelles

Stimulez la croissance de vos cheveux avec un massage du cuir chevelu : vous pouvez aider à revitaliser vos follicules et à stimuler la croissance des cheveux en massant quotidiennement votre cuir chevelu. Cela va augmenter la quantité de flux sanguins vers votre cuir chevelu.

Le sang transporte les vitamines et les nutriments jusqu’aux racines où les brins sont nourris, donc un flux sanguin sain peut aider à nourrir les brins et les follicules. Un autre avantage du massage de votre cuir chevelu est qu’il aide à se débarrasser de la saleté et des bactéries qui peuvent obstruer les follicules et empêcher les nutriments de pénétrer dans votre cuir chevelu.

D’autres formes d’activité physique vont améliorer la circulation et augmenter le sang dans tout le corps, y compris le cuir chevelu. Des activités telles que le jogging et l’aérobic peuvent aider à réduire l’hormone de testostérone.

Le traitement de l’alopécie androgénétique peut être beaucoup plus efficace si la personne affectée maintient une nutrition appropriée. En améliorant le régime alimentaire, une transformation remarquable de la pousse des cheveux peut être obtenue.

ATTENTION : Ces techniques ne fonctionnent que si vous pensez à utiliser un anti-androgène comme le finastéride. De plus, la seule façon de trouver des cheveux pour de bon reste la greffe. Il n’est pas possible de faire pousser un cheveux tombé depuis trop longtemps dont le follicule pileux n’existe plus.

Quelques précautions à prendre pour éviter la calvitie masculine et la retarder le plus possible

Pour préserver la précieuse chevelure d’un homme, il existe quelques conseils très simples et pratiques qu’il peut intégrer dans sa routine quotidienne de soins capillaires :

  • Tout d’abord, un brossage ou un peignage excessif des cheveux peut endommager les mèches de cheveux, c’est pourquoi il faut les réduire au minimum.
  • Les cheveux mouillés sont plus délicats que les cheveux secs. Il est donc recommandé de faire très attention au peignage ou au brossage après la douche ou le bain, en utilisant un peigne à dents larges ou une brosse à pointes lisses.
  • L’utilisation excessive du shampoing peut priver les cheveux de leur huile naturelle provoquant la sécheresse des cheveux. Ce qui entraîne des cassures. L’application d’un revitalisant enrichi de vitamines après le shampooing fortifie les cheveux avec des nutriments essentiels et les rend plus maniables et plus faciles à peigner.
  • Après une douche ou un bain, il est beaucoup plus efficace de laisser les cheveux sécher seuls que de les sécher en les frottant avec une serviette.

Conclusion

La calvitie masculine qui est la forme masculine de l’alopécie androgénétique est responsable à 95 % de la perte de cheveux chez les hommes. La perte de cheveux peut être dévastatrice sur le plan émotionnel, affectant l’estime de soi, les relations personnelles et même les carrières.

En raison de la prévalence de l’alopécie androgénétique, plusieurs traitements ont été développés. Étant donné que la condition est causée par les androgènes, la thérapie anti-androgène est considérée comme la plus efficace.

À l’heure actuelle, il existe des suppléments capillaires efficaces qui bloquent la production de dihydrotestostérone. Ces suppléments sont connus sous le nom de bloqueurs de dihydrotestostérone. Ils bloquent l’action de la 5 alpha réductase de sorte que la chute de cheveux progressive soit empêchée.

Pensez à établir un diagnostic précis avec votre médecin pour connaitre l’origine exacte de votre alopécie.

À propos de l’auteur :

Louis
Louis
Atteint d'alopécie Androgénétique depuis 2018, J'ai développé une expertise grâce à mes différents tests de produits. J'ai maintenant une bonne idée de comment gérer la problématique et surtout des produits qui fonctionnent ou pas. Je tiens tout de même à rappeler que je ne suis pas médecin. Ne prenez pas ce que je dis pour "acquis" et consultez un dermatologue.

Vous voulez lutter contre votre alopécie androgénétique ?

Ça tombe bien, il existe des solutions :

Un homme heureux aux cheveux en bonne santé