L'alopécie de traction : que faire pour l'éviter

L'alopécie de traction chez une femme symbolisée par une traction

L’alopécie de traction est décrite comme une forme de perte de cheveux qui est le résultat direct de l’application d’une trop grande pression sur le follicule pileux, soit en ajoutant du poids aux cheveux, soit en les tirants trop forts. On peut voir, par exemple, les résultats de cette alopécie au niveau des tempes ou la densité des cheveux est plus faible.

Les hommes et les femmes peuvent souffrir de l’alopécie de traction. Il existe de nombreuses façons d’éviter ce type particulier de perte de cheveux. Il est important de se rappeler que cette forme d’alopécie n’est pas contractée en raison de la génétique ou d’une maladie médicale. 

La plupart du temps, les résultats de l’alopécie de traction sont temporaires et peuvent être facilement rectifiés. Elle ne mène nullement à une calvitie complète.

Les différentes formes  

L’alopécie de traction peut se présenter sous forme d’affection aiguë ou chronique. Voici ses différentes formes :

  • Aiguë : causée par une lésion traumatique du cuir chevelu, par exemple un accident de voiture. Dans la version aiguë, les cheveux sont tirés soudainement et produisent des effets similaires à ceux d’un trouble de la traction des cheveux.

  • Chronique : le plus souvent causée par une tension répétée sur les cheveux due à des tresses ou des queues de cheval serrées, ou au port de bandes élastiques. La traction et la chute de cheveux se manifestent surtout à la marge des cheveux serrés, ce qui, avec le temps, entraîne un élargissement des lignes de séparation centrales et finit par provoquer la perte de cheveux.

Les symptômes de l’alopécie de traction 

Au début, l’alopécie de traction peut se manifester par de petites bosses sur le cuir chevelu qui ressemblent à des boutons. Au fur et à mesure que l’affection progresse, le principal symptôme est l’absence de cheveux et les cheveux cassés. Les cheveux situés sur le devant et les côtés de votre cuir chevelu sont le plus souvent touchés. En plus de la perte de cheveux, les symptômes suivants peuvent être à l’origine de l’alopécie de traction :

  • La rougeur du cuir chevelu
  • Les douleurs ou piqûres au cuir chevelu
  • la folliculite (inflammation des follicules pileux)
  • Des ampoules remplies de pus sur votre cuir chevelu
  • Les folliculites ou pustules
  • L’amincissement et la chute des cheveux localisée près des tempes et de la zone frontale
Alopécie de Traction

Les manifestations sont différentes de celles des autres formes d’alopécie. Dans les autres types, la perte de cheveux se produit par plaques sur tout le cuir chevelu. Dans l’alopécie de traction, seuls les cheveux tirés sont généralement touchés.

Les causes de l’alopécie de traction

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de l’alopécie de traction. Elle est le plus souvent observée chez les femmes qui portent une chevelure plus longue avec des tresses serrées, des nattes tressées, des extensions ou des tissages :

  • L’utilisation excessive de fer pour le lissage, brosses à cheveux, bigoudis, séchoirs peut également provoquer une alopécie de traction, car la chaleur peut affaiblir le follicule.
  • Certaines méthodes de coiffure peuvent provoquer une alopécie dans d’autres zones du cuir chevelu. Les produits chimiques à l’instar des défrisants ou des décolorants qui sont utilisés sur les cheveux peuvent également favoriser l’alopécie de traction.
  • L’alopécie de traction peut également être causée par des morceaux de cheveux tels que des extensions, car elles peuvent être trop lourdes pour les cheveux existants auxquels elles sont attachées.

Saviez-vous que le traitement excessif de vos cheveux peut également provoquer une agression sur le cuir chevelu qui conduit à cette forme de chute de cheveux ? Lorsque vous traitez chimiquement vos cheveux, vous perturbez la structure de la kératine des cheveux de manière à réduire leur résistance à la tension. Les cheveux peuvent alors devenir assez cassants et vous allez remarquer beaucoup plus de cheveux qui tombent lorsque vous brossez vos cheveux.

Quelques questions sur l’alopécie de traction

Voici trois questions régulièrement posées au sujet de l’alopécie de traction

Est-elle héréditaire ?

Il n’est pas certain qu’il existe une véritable prédisposition génétique à l’alopécie de traction. Elle est effective en raison des différentes pratiques de coiffure et de la fragilité de la chevelure.

Comment est-elle diagnostiquée ?

Le diagnostic est généralement basé sur l’histoire et le schéma de la perte de cheveux. Si le diagnostic n’est pas clair, une biopsie du cuir chevelu peut être nécessaire.

Qui peut être atteint par l’alopécie de traction ?

L’alopécie de traction peut toucher des personnes de toutes les origines. Cependant, elle est plus fréquente chez les hommes sikhs qui ont des nœuds serrés sous leur turban, les femmes hispaniques qui ont des queues de cheval serrées.

En outre, les gymnastes, les militaires et certains professionnels qui doivent se faire tirer les cheveux régulièrement peuvent développer une alopécie de traction.

Les recherches ont prouvé que la prévalence est plus fréquente chez les femmes et les enfants d’origine africaine.

Pour faire simple, plus vous avez tendance à tirer sur vos cheveux lors du coiffage, plus vous êtes sujet à cette forme d’alopécie.

Quels sont les traitements disponibles

Dans les premiers stades, le meilleur traitement de l’alopécie de traction consiste à limiter ou à éliminer toute coiffure qui tire sur les cheveux et à porter les cheveux en coiffure lâche (surtout pendant la nuit). Il est recommandé de réduire la quantité de soins trop chimiques et de chaleur utilisée pendant le coiffage.
La présence de sensibilité, de bosses ou d’inflammation du cuir chevelu peut être traitée avec des antibiotiques topiques ou des corticostéroïdes topiques.

Pour l’alopécie de traction modérée à sévère, des soins plus agressifs tels que des antibiotiques oraux, des corticostéroïdes injectés ou du minoxidil topique peuvent être nécessaires. Une fois, les cicatrices présentes, la transplantation de cheveux peuvent être l’une des rares options disponibles. Le meilleur traitement de l’alopécie de traction est la prévention. Pensez à consulter un dermatologue ou votre médecin généraliste avant de pratiquer l’auto-médication. 

Prévenir l’alopécie de traction 

La chose la plus importante à faire avant de passer à un traitement est la prévention. Pour cela :

  • Évitez une pression supplémentaire sur les follicules en ne tirant pas sur vos cheveux.
  • Vous devez prendre des mesures telles que l’utilisation d’un appareil sur un réglage de chaleur plus faible que sur un réglage de chaleur élevée. Vous pouvez également sécher vos cheveux à l’air au lieu d’utiliser de la chaleur.
  • Évitez de porter des extensions de cheveux pendant de longues périodes.
  • Éviter d’appliquer des produits chimiques nocifs tels que des colorants ou des relaxants sur vos cheveux. Ces derniers sont agressifs et peuvent également endommager structurellement vos cheveux, les rendant ainsi faibles et poreux.
  • Évitez de porter régulièrement vos cheveux en chignons très tirés ou en queue de cheval.
  • Les cheveux bouclés ne doivent être peignés que lorsqu’ils sont saturés de revitalisant capillaire.

Conclusion

Cette alopécie touche plus la femme que l’homme de par le fait d’une chevelure plus longue, la calvitie n’est pas une résultante. 

Même après des années de négligence, l’alopécie de traction peut être traitée. Cependant, le processus va demander du dévouement et de la patience. Le traitement de l’alopécie de traction n’est possible que si le cuir chevelu est suffisamment sain pour stimuler les follicules à commencer à produire de nouveaux cheveux. 

Vous ne devez utiliser la  greffe de cheveux qu’en toute dernière option.

Pensez à demander conseils à votre médecin ou dermatologue avant de commencer la moindre médication.

Vous voulez lutter contre votre alopécie ?

Ça tombe bien, il existe des solutions :

Alopécie de Traction