greffe de cheveux : tout ce qui est à savoir sur cette opération

Un exemple de greffe de cheveux chez un jeune patient
La greffe de cheveux est une opération qui consiste à implanter des follicules pileux provenant d’une zone non atteinte dans les parties qui souffrent de calvitie partielle ou totale. On y fait généralement recours lorsqu’on souhaite une solution permanante à une alopécie. C’est une opération qui devient de plus en plus commune et pratiquée à travers le monde.

En cas de chute ou de perte de cheveux constante, vous souffrez peut-être d‘alopécie ou calvitie. La solution la plus recommandée et la plus efficace dans ce cas reste la greffe de cheveux. Une intervention de chirurgie plastique pratiquée par des médecins plasticiens. Elle a pour but d’implanter des follicules pileux provenant de votre propre couronne, dans des zones dégarnies.

Ici, vous découvrirez ce que c’est que la greffe de cheveux, les raisons qui poussent à y avoir recours, les différentes techniques qui la sous-tendent. En plus, vous découvrirez où vous pouvez la pratiquer et à combien s’élève une opération d’implant capillaire.

La greffe de cheveux est une opération qui consiste à vous placer des implants capillaires sur des zones totalement dégarnies. Ces cheveux, les vôtres notamment, sont prélevés sur votre couronne ou à l’arrière du crâne, bref, dans la  partie la mieux garnie. 

C’est un exercice relativement peu douloureux, pratiqué sous anesthésie locale. Néanmoins, cette une opération chirurgicale qui demande une certaine technique et une parfaite précision.

En effet, la transplantation capillaire présente très peu de conséquences et vous expose rarement à un des rejets. Les cheveux greffés étant les vôtres. De plus, la greffe de cheveux, en plus de résoudre les problèmes d’alopécie androgénétique, favorise aussi la repousse des cheveux quelques mois plus tard. C’est donc en quelque sorte une solution définitive à vos problèmes de calvitie.

Tête chauve sous consultation

L’implant de cheveux apparaît donc aujourd’hui comme l’option idéale pour vous débarrasser de ce crâne chauve ou envahi par la calvitie. Le résultat après cette intervention est en général très positif. Mais, tous ceux qui sollicitent cette intervention le font généralement pour des raisons diverses et plurielles. Si pour certains c’est par esthétisme, d’autres par contre ont recours à une greffe de cheveux comme solution thérapeutique à un mal.

Pourquoi faire une greffe de cheveux ?

Faire recourt à une greffe de cheveux est très souvent la résultante d’un certain nombre de facteurs que l’on pourrait regrouper en deux groupes : la santé et l’esthétisme.

Pour résoudre un problème de santé (souvent psychologique)

La cause majeure pour laquelle plusieurs font recours à une implantation capillaire, c’est sans aucun doute la calvitie ou le fait d’être chauve.

De nombreuses personnes souffrent de calvitie, le résultat d’une alopécie, souvent d’origine androgénétique. Ces personnes sont majoritairement des hommes, mais certaines femmes sont également touchées. Un sondage IFOP de 2015 parle même de 25% d’hommes et de 2% de femmes en France.

Une disparité dans les chiffres qui s’explique, car l’alopécie androgénétique chez l’homme évolue suivant l’échelle de Norwood. Les hommes qui en souffrent, présentent un taux excessif d’hormones mâles : les androgènes. Chez la femme par contre elle évolue suivant l’échelle d’Edwige.  La femme peut en souffrir pendant sa période de ménopause, période qui  coïncide avec la baisse des hormones femelles.

L’implant capillaire est une méthode recommandée pour des personnes qui subissent des chutes de cheveux. Ces chutes de cheveux, peuvent être considérées comme une maladie, mais aussi un héritage génétique. C’est pourquoi il convient de faire une précision sur les différentes formes de calvitie ou de chute de cheveux qui affectent ceux qui en souffrent. Selon les manifestations, voici les différentes formes de chute de cheveux :

  • L’alopécie androgénétique : la plus connue qui touche une majorité d’homme. Son effet est irréversible si elle n’est pas traitée.

  • L’effluvium télogène : une alopécie souvent due au stresse qui touche l’ensemble du crâne

  • L’alopécie de traction : elle est très souvent due à une coupe de cheveux par l’arrière de façon excessive

  • L’alopécie cicatricielle : souvent due à un problème de cuir chevelu qui laisse ensuite une marque

  • L’alopécie aerata : plus connue sous le nom de pelade qui laisse des zones circulaires sans cheveux

Dans des rares cas, une alopécie peut se manifester dans l’adolescence, même si généralement elle se présente chez l’homme entre 25 et 45 ans. Ses formes dépendent de certaines causes qui partent d’une mauvaise alimentation à une exposition médicamenteuse trop longue en passant par une période de stresse intense. Sans parler de sa forme génétique comme souligné plus haut.

Pour chacune de ces formes, le patient souhaite s’en séparer dans un but purement thérapeutique, soigner un mal. Il sollicite un implant de greffons, réelle alternative contre la perte de cheveux. Cette greffe capillaire apparaît souvent comme l’ultime recours pour guérir de la chute de cheveux. Mais, généralement, c’est bien plus par esthétisme que la greffe est le plus sollicitée, souvent dans le but de soigner un mal-être plutôt qu’un problème de santé.

Par souci esthétique

Les conséquences de la calvitie sur l’apparence du patient ont très souvent tendance à altérer son appréciation de lui-même. Cette situation peut être à l’origine d’une véritable crise psychologique, avec la perte de confiance en soi comme moteur de son comportement futur. Ce trouble psychologique entraîne le plus souvent une crise d’identité, le patient ne se reconnaissant plus.

Alors, pour retrouver son apparence d’origine, il trouve dans la greffe capillaire, une véritable chance de retrouver une identité qu’il pense avoir perdu. 

C’est la principale raison pour laquelle cette intervention chirurgicale est pratiquée par des chirurgiens esthéticiens et plasticiens certaines fois. L‘amélioration de l’apparence étant le but visé par les patients qui y font recours.

Chirurgien plasticien ou esthéticien - greffe de cheveux

Les différentes techniques de greffe de cheveux

Que ce soit pour les cheveux (le cuir chevelu), la barbe et les sourcils, les implants capillaires se pratiquent à travers certaines techniques chirurgicales bien précises. Pour chacune de ces méthodes, le but est le même : remédier efficacement à la chute de cheveux. Les plus connues sont :

FUSS

La Follicular Unit Single Strip ou FUSS est une technique de greffe de cheveux qui consiste à réaliser une incision sur la couronne, dans le but de prélever une bandelette de 2 cm maximum. Prélèvement qui se fait au niveau du cuir chevelu. Puis, la bandelette en question est découpée en petits morceaux par le chirurgien pour y extraire des unités folliculaires. Qui seront implantées dans la zone dégarnie (la zone frontale) grâce à une aiguille.

Après l’opération, le patient peut ressentir quelques douleurs cicatricielles sur la nuque, un œdème pendant quelque temps, de croûtes désagréables au niveau du greffon… Rien d’irréversible tout de même.

Comptez 4 à 5 heures pour une telle intervention chirurgicale, avec l’application d’une anesthésie locale. Le résultat est le plus souvent bluffant.

FUT

Dans la FUT (Follicular Unit Transplantation), le praticien prélève une bandelette de cuir chevelu sur l’occiput qu’il va découper en plusieurs mini-greffes. On a généralement recours à cette méthode au cas où la calvitie est clairement avancée. Cette technique provoque quelques douleurs sur la partie donneuse. L’opération peut durer de 2 heures à 5 heures de temps.

FUE

La Follicular Unit Extraction ou FUE se présente sur deux formes : avec ou sans rasage. Grâce à un bistouri microcylindrique un « micropunch », le chirurgien prélève des bulbes à l’arrière du crâne, qu’il va réimplanter sur la partie sans cheveux. Cette greffe se fait de façon dense.

Durée minimum de cette technique : 5 heures de temps. Plusieurs éléments entre en jeu dans cette technique : les micro-greffes, les lambeaux, les réductions de tonsure, le lifting du cuir chevelu.

DHI

Conseillée pour des patients souffrant d’alopécie androgénétique, la technique DHI (Direct Hair Implantation) est en réalité une amélioration de la méthode FUE. Mais avec en plus une durée de vie plus longue des cheveux. Elle permet une repousse plus harmonieuse des cheveux grâce à une implantation des follicules pileux précise. Cette opération se fait manuellement et sans aucune incision, ce qui évite du coup les risques de cicatrices.

IFA

L’Implantation Folliculaire Automatisée IFA est une technique de greffe de cheveux réalisée à l’aide d’une machine. L’extraction folliculaire est effectuée par un robot. L’implantation des greffons quant à elle se fait d’une manière automatisée. Méthode qui donne des résultats très encourageants.

Les avantages de la greffe de cheveux

La greffe de cheveux comporte de nombreux avantages. Notamment :

Elle s’adapte à tous les stades de la calvitie

La greffe de cheveux présente un taux d’efficacité favorable pour toutes les formes de chutes de cheveux, et ce, peu importe le stade de la calvitie. Elle peut permettre de stopper la perte de cheveux, quand on est en début de calvitie, ou favoriser la repousse capillaire pour un crâne pratiquement chauve. L’implant capillaire est une solution adaptée aux différentes déclinaisons d’alopécie.

 Mais notons néanmoins qu’il est conseillé de pratiquer une greffe de cheveux dès l’apparition des premiers symptômes, pour limiter au plus vite la propagation de la chute de cheveux.

Traitement personnalisé

La coutume dans une procédure de greffe de cheveux impose que le chirurgien rencontre le patient pour établir un bilan capillaire, qui est généralement sans engagement. Le spécialiste va observer l’état du cuir chevelu et la densité capillaire, afin de faire le point et de déterminer si le cas du concerné nécessite une implantation capillaire.

Dans cet échange qui fait office de consultation, le patient peut demander à être informé sur tous les détails du processus. Il peut poser toutes les questions pour lever certaines zones d’ombre et dissiper ses peurs. Cet exercice est adapté à chaque personne selon les cas, et l’équipe des praticiens s’attellent à mettre la personne dans des conditions idéales.

Il en est de même pour la suite du processus. Car le patient reçoit de la clinique après, un plan de traitement personnalisé, qu’il peut approuver, modifier ou simplement annuler.

Solutions définitives 

De façon générale, après une opération capillaire, les cheveux repoussent quelques mois après et vous retrouvez un crâne bien garni. Recourir à une greffe de cheveux comme traitement à l’alopécie, présente des garanties permanentes et définitives. Dans de rares cas, le patient subit une seconde intervention.

Si vous vous demandez quand faire une greffe, il faut simplement se dire que vous pouvez en faire à tout moment puisque la solution est permanant. Le seul point à garder en tête : penser à entretenir le reste du cuir chevelu qui peut partir avec le temps. 

Si certaines erreurs peuvent parfois survenir, elles sont très souvent le fait des interventions pratiquées par des personnes peu ou pas qualifiées. Dans des cliniques qui manquent de savoir-faire.

Où faire une greffe de cheveux ?

Si la calvitie est aujourd’hui réversible grâce notamment à des techniques d’implants folliculaires qui ont révolutionné la médecine esthétique, il faut remarquer que c’est devenu un milieu gangrené par des personnes avides d’argent et très peu qualifiées. Il se multiplie partout des centres qui prétendent pouvoir pratiquer des greffes de cheveux en proposant des techniques hasardeuses, ce qui met la santé et la vie des patients en danger.

Ce genre de clinique possède un chirurgien qui pratique les greffes dans ses débuts et délègue au fur et à mesure à des gens qui ne sont pas forcément autant qualifié que le médecin et on se retrouve avec des résultats assez douteux. Cela leur permet d’économiser de l’argent en déléguant mais aussi de faire plus d’intervention chaque jour. Souvent, les « packages tout compris » que vous trouverez reflètent ces pratiques.

C’est pourquoi il est recommandé d’être extrêmement rigoureux sur la recherche d’une clinique spécialisée dans l’implant folliculaire. Il est bien plus judicieux de prendre le maximum de précautions préalables avant de vous décider. Surtout, ne vous laissez pas enrôler par les sirènes des prix bas, proposés sans réel fondement.

Renseignez-vous sur les états de services du centre et des intervenants (chirurgien, médecin, infirmier ou une personne qui a juste passé une formation pour pratiquer) qui interviendront sur votre cas. Toutes ces mesures préventives doivent être les mêmes peu importe le pays ou la ville de l’intervention.

Mais pas de panique, il existe des endroits très compétant pour vous proposer des résultats de très bonne qualité. N’hésitez pas à regarder les différents endroits où faire une greffe de cheveux :

Greffe de cheveux en France

La France est une destination en vue en matière de greffe de cheveux. Son plateau technique est l’un des plus relevés qui soit. Le pays dispose de plusieurs centres spécialisés dans la plupart de ses grandes villes : Paris, Lyon, Nantes, Lille…

La réputation du système de santé français n’est plus à démontrer. Plus encore, le domaine de la chirurgie esthétique et plus précisément de la greffe folliculaire y est très sophistiqué. Avec des centres équipés de technologie de dernière génération, des praticiens qualifiés et hautement expérimentés. 

La prise en charge en matière de greffe de cheveux en France est personnalisée et c’est régulièrement un chirurgien qui pratique l’opération.

Les prix pour chaque intervention y sont plus cher mais vous avez un vrai suivi ainsi qu’une expertise. Vous payez la qualité.

Greffe de cheveux en Turquie

Si l’exil médical est devenu la tendance du moment, surtout dans le secteur de l’implant folliculaire, la Turquie est sans aucun doute la destination prisée des expatriés. 

Le pays connaît actuellement une expansion dans ce secteur, liée en grande partie au taux élevé des personnes souffrant d’alopécie dans le territoire. Il se développe un grand nombre de cliniques spécialisées, tout ceci encadré par une réglementation stricte.

On appelle d’ailleurs la ville d’Istanbul, la capitale de la greffe de cheveux. Ils pratiquent plusieurs centaines de greffes chaque jour.

Avec plus de 200 centres spécialisés dans la greffe de cheveux, Istanbul apparaît comme la ville turque la plus sollicitée par les ressortissants de différents pays, principalement ceux des pays francophiles.

Les méthodes d’intervention sont assez diverses tout comme la qualité proposée. Il faudra prendre un temps pour choisir une bonne clinique.

Greffe de cheveux en Tunisie

Profitant très souvent de l’expertise des spécialistes français, la Tunisie est clairement une véritable destination de greffe de cheveux. 

Elle a l’avantage d’être plutôt accessible en matière de traitement médical. La greffe de cheveux y est bien plus abordable qu’en France, sans nécessairement être risqué.

Avec des packages intéressants – parfois associé aux hébergements, le pays a su améliorer son offre médicale.

C’est aussi pour cela que la Tunisie est comptée parmi les références dans le domaine des interventions plastiques. Il y existe des centres spécialisés avec des résultants très appréciables. Et les prix sont clairement abordables.

Combien coûte une greffe de cheveux ?

Les prix pour une prise en charge d’une greffe de cheveux sont de divers ordres, en fonction des cliniques ou centres spécialisés, des pays ou même du stade de la calvitie. Comptez 1 500 Euros minimum pour une implantation capillaire, opération qui peut coûter jusqu’à 15 000 Euros selon le nombre de micro-greffes à réaliser, le pays, le suivi, les services complémentaires mais surtout la qualification de l’intervenant.

Pour certaines méthodes, les prix sont évalués par séance. Entre 3 000 et 5 000 Euros la séance. Pour une greffe de cheveux vous avez parfois besoin de 3 séances pour pouvoir greffer le maximum de greffons. Les séances viennent souvent au fur et à mesure de la progression de votre calvitie. 

Conclusion

Face aux problèmes d’alopécie et de perte de cheveux, la greffe de cheveux se présente comme la solution la plus efficace. Elle rehausse votre allure et assure une meilleure impression dans la société. Elle vous permet de retrouver une confiance que vous auriez pu perdre.

Mais n’oubliez pas que votre nouvelle chevelure dépendra beaucoup de votre zone donneuse. Vus serez limité par le nombre de cheveux qu’on peut retirer. On parle de 5000 à 6000 greffons en général. Cela varie entre chaque individu. 

La mise en place d’une greffe suit certains codes. De même, les techniques de greffe diffèrent selon la spécificité de votre besoin (FUSS, FUT, FUE, DHI & IFA). N’oubliez pas que le prix va avec la qualité, il n’est pas forcément judicieux de choisir le moins cher. Une fois l’erreur faite, on ne peut plus revenir en arrière.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible, malgré tout, de vous faire une greffe capillaire en France, en Turquie ou même en Tunisie. 

Vous voulez faire une greffe de cheveux ?

Ça tombe bien, nous vous détaillons le budget à préparer :

Groupe de médecins souriants et confiants