Les innovations d’avenir dans la greffe de cheveux

Infirmière qui manipule une technologie avancée
La greffe de cheveux est un procédé qui redonne vie à un crâne dépossédé de toute substance capillaire. Il existe aujourd’hui des innovations en termes de solutions. Des méthodes d’avenir qui pourrait révolutionner le monde de la greffe capillaire : le clonage de cheveux, l’auto-clonage de cheveux… Nous vous présentons ces nouvelles techniques, leurs avantages et leurs limites.

Vous êtes victime d’alopécie ou précisément de la perte de vos cheveux ? Votre calvitie ne cesse de progresser et cela vous empêche de faire la coiffure que vous souhaitez ? Plus de souci à vous faire ! Vous pouvez désormais faire recours à la greffe de cheveux pour éradiquer ce problème.

La greffe de cheveux est une technique qui consiste à la transplantation de cheveux ou de cellules capillaires afin de résoudre les problèmes de calvitie. Cette technique est utilisée sur des personnes souffrant d’alopécie et qui souhaitent se refaire une apparence.

Il existe plusieurs types de techniques de greffe de cheveux parmi lesquelles la méthode FUT. Elle est la plus ancienne des méthodes de greffe de cheveux, mais elle est aujourd’hui remplacée par plusieurs.

La perte de cheveux est pour la majorité des humains, une période difficile à vivre. Dans ces moments, on aimerait avoir une solution permettant d’éradiquer l’anomalie ou du moins la rendre moins grave. Ainsi, deux options sont possibles notamment :

  • La transplantation de micro-greffons de cheveux : il s’agit d’une pratique chirurgicale datant d’un demi-siècle et ;

  • Les traitements pharmacologiques : ils sont prescrits sur ordonnance par un spécialiste. Cette option est la moins courue par les consommateurs car, son coût est élevé et entraîne de nombreux effets secondaires.
Chirurgien inspecte une tête dans sa clinique pour une greffe de cheveux

Il faut noter que la chute de cheveux est une étape normale dans la vie de l’Homme. Néanmoins, celle-ci devient anormale lorsqu’elle commence à être constante et sur une longue période c’est-à-dire un peu plus d’une centaine de cheveux par jour sur une durée de deux mois. Il est recommandé dans ce cas de faire recours à une greffe de cheveux.

La greffe capillaire de plus près ?

La greffe de cheveux est un procédé consistant à fixer un implant de cheveux sur une personne souffrant de la perte de cheveux ou alopécie. Les cheveux sont alors prélevés sur la partie arrière du crâne du patient et, greffés sur la partie affectée par la chute de cheveux. Les cheveux de la partie arrière du crâne étant destinés à survivre, vont donc facilement s’implanter et continuer à vivre.

Il s’agit d’une solution définitive au problème de calvitie, car les cas de rejet sont presque inexistants. Toutefois, ceci est également fonction de l’évolution de la calvitie. En effet, plus le cuir chevelu du patient est vivant et sans anomalie, plus la greffe a des chances d’être définitive. Par contre, si la calvitie évolue et que le patient choisit de faire un implant de greffe, il est possible qu’il répète l’opération pour recouvrir les parties où l’alopécie persiste.

Il existe par ailleurs une toute autre pratique permettant résoudre les problèmes de chute de chevelure. Elle consiste, à l’aide d’appareils adaptés, d’exercer des impulsions électriques sur la surface de la calvitie. Ces impulsions électriques auront pour but de stimuler la peau à l’effet de réveiller les follicules dormants. La garantie de sa réussite réside dans le fait que le patient ne doit pas souffrir de la perte de cheveux depuis trop longtemps.

Quelles peuvent être les causes de la perte de chevelure ?

Même si nous ne pouvons pas éradiquer totalement le phénomène de perte de chevelure, il est important de savoir les pratiques à proscrire pouvant l’aggraver. En effet, les coiffures trop serrées exercent une tension sur le cuir chevelu et progressivement font sortir la tige capillaire de sa cavité. C’est l’alopécie de traction. Sur le long terme, ces dommages finissent par atrophier les follicules qui cesseront de produire les cheveux.

Il existe un autre type d’alopécie appelée ACCC (Alopécie Centrifuge Cicatricielle Centrale). Elle attaque généralement les personnes aux cheveux crépus et s’apparente à la calvitie féminine, car elle prend naissance à la couronne et se propage dans les autres zones. Elle peut être causée par une traction intense sur les cheveux et l’utilisation excessive de produits chimiques, causant des dommages sur le follicule et donc la chute de cheveux.

Les types de greffe de cheveux

On dénombre plusieurs méthodes d’implant de greffe :

La greffe de cheveux FUT

C’est la technique la plus utilisée dans cette discipline. Elle consiste à prélever un fragment du cuir chevelu sur une zone du crâne et d’en extraire des follicules à l’aide d’un microscope. Ces follicules seront ensuite implantés sur les parties à traiter.

Ses avantages

  • Elle ne nécessite pas de rasage de la zone à prélever ;

  • Une seule séance peut permettre de prélever plusieurs milliers de cheveux ;

  • Les effets post-opératoires peuvent être masqués ;

  • Elle offre au chirurgien une facilité d’évaluation de l’implant à prélever

Son seul inconvénient est qu’elle peut laisser des cicatrices au patient.

Tracé préparatif de la greffe de cheveux FUT

La greffe de cheveux FUE

C’est une technique indiquée pour les patients qui souffrent d’une chute de chevelure peu prononcée mais qui aimeraient profiter de certaines coiffures. Elle est semblable à la méthode FUL mais se fait sur une surface plus réduite. Elle a la particularité d’augmenter la zone de prélèvement de moitié. Son inconvénient, elle ne permet pas de greffer un nombre illimité de cheveux par séance.

La greffe de cheveux DHI

Il s’agit d’une nouvelle méthode de greffe de cheveux et qui utilise un appareil appelé implanteur de Choi. Le problème avec cette méthode c’est qu’il existe très peu de spécialistes capables de la pratiquer.

La greffe de cheveux IFA

Cette technique nécessite l’intervention de la robotique pour effectuer l’extraction folliculaire. La pose du greffon se fait également à l’aide d’un robot, et garantit de bons résultats. Au-delà des types de greffes de cheveux présentés ci-haut, de nouvelles techniques révolutionnaires sont sur le point de voir le jour.

Les solutions d’avenir dans le traitement de la calvitie

Il est important de rappeler qu’il n’existe pas à nos jours, un médicament ou une pommade qui permettrait de résoudre les crises d’alopécie chez les personnes qui en souffrent. Néanmoins, certains spécialistes de la médecine régénératrice mènent activement des recherches en vue de trouver des moyens de résoudre le problème de la perte de cheveux. La principale solution consiste en la création de follicules pileux à base de cellules souches humaines.

Les cellules souches ont la capacité de se dupliquer sans aucune limite, ce qui en fait une solution adaptée au problème de perte de cheveux. Les chercheurs examinent alors le développement des follicules hors du cuir chevelu, grâce à la culture in-vitro des cellules souches.

Des tests sont ensuite effectués sur des cobayes, bien après sur les hommes. Les résultats se révèlent donc intéressants. On dénombre ainsi quelques techniques révolutionnaires contre la perte de cheveux :

Le clonage des cheveux

Cette méthode consiste à prélever sur un individu, des cellules germinatives et les mettre en culture au laboratoire. Durant quelques semaines, ces cellules vont se multiplier pour être ensuite injectées à nouveau sur le cuir chevelu pour la poussée de nouveaux cheveux. Cette technique est plus avantageuse par rapport à la greffe de cheveux car, même dans cas les plus désespérés, fournit une quantité intarissable de cheveux.

Cette technique présente malheureusement quelques défauts notamment la pousse de cheveux qui se font de manière irrégulière. De plus, tout demeure incertain sur le développement futur de ces cellules clonées sur le long terme. D’ailleurs, le clonage des cheveux n’est pas encore autorisé à la commercialisation à cause des nombreuses incertitudes qui subsistent. Son coût est probablement plus important que celui d’une greffe de cheveux.

L’auto-clonage des cheveux

L’auto-clonage des cheveux consiste à faire un prélèvement par traction, d’une racine de cheveux juste à l’endroit de la couronne. Cette racine de cheveux est ensuite réimplantée sur la zone affectée par la calvitie à l’aide d’une technique adéquate. Des recherches plus poussées révèlent que, la racine implantée permet la pousse d’un nouveau cheveu mais également on peut voir pousser de nouveau cheveux autour de ladite racine.

D’autre part, après extraction du cheveu on peut observer la pousse d’un nouveau cheveu au même endroit, d’où la possibilité d’extraire à nouveau ce même cheveu. Ces résultats sont très encourageants pour les chercheurs mais beaucoup restent encore à faire.

Le souci demeure celui de savoir si le nouveau cheveu présentera les mêmes spécificités que le précédent ou se la pousse se fera de manière régulière définitive. Dans l’hypothèse d’une réponse par l’affirmative, la couronne de cheveux représenterait une réserve infinie de cheveux. Ceci constituerait un espoir pour des personnes non compatibles à la greffe de cheveux pour faute de densité capillaire.

Dans quels cas suivre le traitement antichute de cheveux aux cellules souches folliculaires ?

La forte capacité de régénération des cellules capillaires dont peut faire preuve le traitement aux cellules souches folliculaires, promet de répondre à toutes les problématiques capillaires. Il est à savoir que le champ sur lequel s’applique chaque procédé thérapeutique est fonction de ce qui détermine chaque protocole et de son périmètre d’action.

Dans l’attente que les recherches sur le traitement capillaire aux cellules souches folliculaires tiennent leurs promesses, les avis restent tout de même mitigés quant à leur efficacité.

C’est d’ailleurs ce qui explique le fait que cette solution ne soit pas encore ouverte au grand public. Les scientifiques estiment qu’il est nécessaire de faire davantage de recherches afin d’obtenir une solution plus affinée. Une fois que le traitement sera jugé efficace et sans incidence, il sera proposé aux consommateurs.

Femme médecin regardant avec attention les éléments sur papier

Les avantages du traitement capillaire aux cellules souches folliculaires

Dans l’éventualité où les travaux sur les cellules souches folliculaires arrivent à un meilleur résultat, les traitements capillaires contre l’alopécie auront plusieurs avantages, comparés aux techniques existantes.

Tout d’abord, le problème de perte de cheveux, quelle que soit sa nature, pourra trouver une solution définitive. Et donc, les traitements reposant sur l’ingénierie des cellules souches folliculaires et des tissus capillaires, seront applicables à tout type de patient quel que soit le sexe et la gravité de l’alopécie.

Parmi la panoplie des solutions thérapeutiques à venir, on peut noter la méthode DHI de greffe de cheveux et le traitement Mesoled complémentaire. Celles-ci proposent également un renouvellement capillaire naturel même dans les cas d’alopécie grave, ceci indépendamment du sexe du patient.

À qui est destiné le clonage des cheveux ?

Le traitement par cellules souches est préalablement dédié au traitement de l’alopécie androgénique. Des travaux sont en cours en vue de son application dans le cadre de l’alopécie areata. Le traitement capillaire aux cellules souches folliculaires, a besoin impérativement des follicules à renouveler pour réussir. Ceci implique que ce traitement ne peut être appliqué sur des patients dont la perte de cheveux n’est pas très évoluée.

En ce qui concerne la gent féminine, il faudra être au stade 2 de l’échelle de Lugwig. Pour ce qui est des hommes, le seuil maximum est le stade 3 de l’échelle d’Hamilton. Cette thérapie peut avoir un résultat différent si elle est associée à une greffe.

Le coût du traitement capillaire aux cellules souches folliculaires

Le coût du traitement capillaire aux cellules souches folliculaires demeure inconnu, ceci du fait que la validation et la mise sur le marché de cette technique restent incertaines. Tout de même, il peut être évalué à plusieurs milliers de dollars. Néanmoins, à mesure que de nouvelles techniques voient le jour, le coût pour la greffe de cheveux connaît une chute remarquable.

En plus, de nombreux détails ne sont pas encore maîtrisés quant à ce traitement notamment le type de cheveux que le clonage de cheveux peut résoudre. Les espoirs restent malgré cela, optimistes quant à la possibilité de faire bénéficier de ce traitement à un très large éventail de patients.

Les risques liés au clonage de cheveux

Les éventuels risques que présente le clonage des cheveux avec les cellules souches se rapprochent du cancer. Certaines recherches ont démontré que le clonage des cheveux entraîne une mutation des cellules et celles-ci peuvent se révéler nuisibles pour le patient. Les experts travaillent à ce que ce risque soit amoindri, voire anéanti, avant d’approuver le traitement capillaire aux cellules souches folliculaires.

Une fois ce traitement approuvé et les effets indésirables éliminés, cette solution représentera un espoir pour tous les hommes et femmes victimes de la chute de cheveux. Les résultats satisfaisants et permanents liés aux problèmes d’alopécie devront alors atteindre leur plus grand record.

Conclusion

Bien que le clonage des cheveux représente une solution efficace contre les problèmes de perte de cheveux, elle nécessite encore de nombreuses recherches pour être aboutie.