Qu’est-ce que la Dermite séborrhéique et comment s’en débarrasser ?

Un exemple de dermite séborrhéique chez une femme

La Dermite séborrhéique est une maladie de la peau qui s’attaque principalement au cuir chevelu en provoquant des squames rouges, des irritations, des démangeaisons et des pellicules. Elle est rarement grave et on trouve plusieurs remèdes comme des Shampooings  médicamenteux, Lotions de corticostéroïdes, Crèmes antifongiques, des traitements naturels ; pour venir à bout de cette maladie.

Si vous souffrez de démangeaison, d’inflammation et d’irritation générale, vous êtes probablement désespéré de mettre un terme à cette dermite (ou dermatite) séborrhéique. Ce désespoir peut s’aggraver chez les personnes atteintes d’alopécie, car chez les personnes atteintes de dermite séborrhéique, la perte de cheveux peut s’accentuer. Alors, que pouvez-vous faire si vous souhaitez luttez contre cette maladie sans aucune cure définitive en vue ?

Dans cet article, vous allez apprendre ce qu’est la dermite séborrhéique, y compris ses causes et ses symptômes les plus courants. Vous allez également découvrir la manière de la traiter et de prévenir l’amincissement des cheveux associé. 

La dermite séborrhéique est une affection cutanée courante qui entraîne une éruption cutanée squameuse et inflammatoire sur la peau affectée.

Elle a également une prédilection pour les sites du corps comportant un nombre accru de glandes sébacées : le visage, les oreilles, la racine du cuir chevelu et même le torse ainsi que la région pubienne.

Des personnes de tous les milieux et de tous les âges peuvent souffrir de cette affection, bien que certains groupes d’individus y soient plus sensibles.

Cette pathologie n’a rien de grave (lorsqu’elle n’est pas dans sa forme sévère, comme on peut le voir sur la photo en haut de cette page) et ne peut causer aucune complication mais s’avère gênante sur le plan esthétique. Cette maladie touche 1 à 3% des français et entre 3% et 5% de la population mondiale.

Dermite Séborrhéique

Les causes de la dermite séborrhéique

Les glandes sébacées peuvent créer un milieu favorable à la croissance de champignons tels que le Malassezia furfur (anciennement pitysporum). Cela crée à son tour une inflammation caractérisée par une augmentation de la rougeur et de la desquamation caractéristiques de la dermite séborrhéique. Ainsi, bien que les chercheurs pensent que la surcroissance de champignons est la cause principale, un certain nombre d’autres facteurs entrent en jeu. Parmi ceux-ci, on peut citer par exemple la génétique, l’exposition à des climats froids et secs.

Les chercheurs n’ont toujours pas perçu les causes réelles de la maladie ; pourquoi certains sont touchés et d’autres non. Toutefois, ils savent que la dermite séborrhéique :

N’est pas causée par une mauvaise hygiène

Si l’éruption elle-même peut sembler grasse, cet état n’est pas lié à une mauvaise hygiène. En fait, l’éruption peut parfois être irritée par un lavage excessif.

N’est pas une réaction allergique

La rougeur et l’inflammation sont généralement les signes d’une dermite de contact, une réaction allergique provoquée par le contact de la peau avec l’allergène. La dermite séborrhéique n’est cependant pas une réaction allergique.

Les Symptômes de la maladie

Les trois symptômes les plus courants associés à cette affection sont les suivants :

  • Des plaques squameuses sur la peau qui apparaissent rougeâtres, et parfois grasses ou humides.
  • Un écaillement de la peau, qui se traduit par des flocons jaunâtres ou blancs (des pellicules).
  • La peau qui démange et brûle, sur différents endroits (visage, oreilles, cuir chevelu…).

Comme pour de nombreuses autres affections cutanées, la gravité des symptômes varie d’un individu à l’autre.

Les signes de la dermite séborrhéique évoluent graduellement. De plus, lors de son évolution, la maladie prend l’aspect d’une simple desquamation diffuse. Une exfoliation sèche ou grasse du cuir chevelu (pellicules) associée à un prurit d’intensité variable.

Dans le cas des atteintes sévères, des papules jaune rouge squameuses peuvent apparaître sur différents endroits tels que la lisière des cheveux, derrière les oreilles, dans les conduits auditifs externes, sur les sourcils, sur les aisselles, à la racine du nez, dans les sillons nasogéniens et sur le sternum. Une blépharite marginale avec croûtes sèches jaunâtres et irritation conjonctivale peut se répandre sur la peau.

Le nouveau-né peut avoir des croûtes de lait (dermite séborrhéique chez les nouveau-nés) avec d’épaisses lésions jaunes et croûteuses du cuir chevelu. Cela peut aussi entraîner des fissurations et des squames jaunâtres derrière les oreilles ; des papules rouges du visage; et un érythème fessier résistant dans la région des couches. Chez des enfants plus âgés ou des adultes, on peut observer des plaques épaisses, tenaces, squameuses sur le cuir chevelu qui peuvent atteindre 1 à 2 cm de diamètre.

Affections similaires à la dermite séborrhéique

Les pellicules sont une forme plus légère de dermite séborrhéique, mais on les distingue facilement en raison de leur emplacement (les pellicules n’apparaissent que sur le cuir chevelu) et de leur apparence.

Cependant, il existe deux pathologies qui sont similaires en apparence à la dermite séborrhéique, mais qui ont leurs propres causes et nécessitent des traitements différents.

Dermite Séborrhéique

Psoriasis du cuir chevelu

Le plus souvent confondu avec la dermite séborrhéique, le psoriasis du cuir chevelu est une pathologie caractérisée par des squames cornées, des démangeaisons et une irritation générale de la peau. Il existe cependant deux grandes distinctions entre ces deux affections.

Premièrement, la peau affectée par le psoriasis est généralement plus sèche que la peau affectée par la dermite séborrhéique. Alors que les personnes atteintes de dermite séborrhéique peuvent avoir une peau grasse et humide, celles atteintes de psoriasis ne le seront pas.

Deuxièmement, et c’est le plus important, il est causé par un mécanisme entièrement différent. Cette affection est essentiellement de nature auto-immune, et elle implique une surcroissance de cellules cutanées. Cela conduit à la formation de la plaque communément associée à cette pathologie.

Eczéma

Autre maladie de la peau caractérisée par des démangeaisons et des plaques rouges, l’eczéma est plus précisément caractérisé comme une réaction cutanée. La principale différence entre l’eczéma et la dermite séborrhéique est la présentation de l’éruption cutanée. L’eczéma a tendance à être sec et apparaît sur les membres et le tronc du corps.

La dermite séborrhéique, en revanche, est grasse et apparaît sur les parties du corps où il y a une production excessive de sébum, comme le cuir chevelu, le visage et l’aine.

Il existe différentes formes d’eczéma qui peuvent se manifester, notamment la dermite de contact et la neurodermite. Chaque forme a sa propre cause et, par conséquent, ses propres traitements.

Les méthodes de traitement de la dermite séborrhéique

Lorsque vous consultez un dermatologue pour un diagnostic, il est probable qu’un certain nombre de méthodes de traitement vous soient présentées.

Pour certains, les traitements sont efficaces pour tenir la maladie à distance. Pour d’autres, en revanche, les effets secondaires peuvent être nombreux et les résultats peu probants. Voyons un peu.

Shampooings antipelliculaires médicamenteux

Il existe une variété de shampoings en vente libre ou sur ordonnance qui peuvent combattre la dermite séborrhéique. Ce sont les mêmes shampooings que ceux utilisés pour traiter les pellicules. Les ingrédients actifs varient et certains peuvent être plus efficaces que d’autres. Parmi les plus courants, citons le pyrithione de zinc, le kétoconazole et le sulfure de sélénium.

Avant de l’utiliser, pensez à essayer d’utiliser un shampoing maison naturel. Son utilisation peut être tout aussi efficace que celle des shampoings médicamenteux, surtout si vous avez des symptômes assez faibles. Dans le cas contraire, ces shampoings médicamenteux sont intéressants.

Lotions de corticostéroïdes

Les lotions de corticostéroïdes sont des hormones stéroïdes synthétiques. Elles sont utilisées à court terme pour traiter l’inflammation et peuvent s’avérer utiles pour contrôler une poussée particulièrement douloureuse de dermite séborrhéique. Bien entendu, une telle méthode de traitement n’est pas sans risques. Une utilisation régulière peut entraîner un amincissement de la peau, des dommages aux follicules pileux, des vergetures et une réaction allergique.

Crèmes antifongiques

Comme mentionné ci-dessus, l’une des causes de la dermite séborrhéique est la prolifération d’un champignon cutané commun, connu sous le nom de Malassezia. Si vous avez du mal à tenir ce champignon à distance, votre dermatologue peut vous suggérer une crème antifongique. Parmi les effets secondaires, citons l’irritation de la peau, des rougeurs, des engourdissements et des picotements, ainsi que des éruptions cutanées.

Dermite séborrhéique et l’amincissement des cheveux : lien ou pas ?

Tout comme les pellicules, la dermite séborrhéique n’est pas une cause directe de chute de cheveux. Cependant, l’inflammation et l’irritation associées à cette affection peuvent certainement entraîner l’amincissement et la chute des cheveux. Cela est principalement dû aux démangeaisons excessives et à la desquamation que subissent de nombreuses personnes atteintes.

Cela signifie-t-il que toutes les personnes souffrant de dermite séborrhéique auront des problèmes de cheveux ?

Absolument pas.

Mais elles courent un risque accru d’avoir de tels problèmes, surtout lorsque la maladie n’est pas traitée.

Traitement naturel de la maladie

Bien que votre dermatologue puisse vous recommander un traitement médicamenteux, il existe des méthodes naturelles à essayer en premier lieu, surtout si vos symptômes sont faibles. Bien entendu, il est toujours préférable de réaliser ces traitements sous la direction d’un médecin.

Utiliser de l’huile pour ramollir et enlever les flocons

L’accumulation de squames étant le principal facteur de démangeaison, d’irritation et de chute de cheveux associé à la dermite séborrhéique, l’assouplissement et l’élimination de ces squames peuvent contribuer à atténuer les effets de l’affection.

Il vous suffit de choisir l’huile de votre choix (nous vous recommandons l’olive pour ses propriétés hydratantes et hypoallergéniques).

Mode d’emploi :

Appliquez une noisette d’huile sur votre cuir chevelu en massant doucement pendant 2 à 3 minutes. Laissez reposer pendant au moins une heure (mais il est préférable de le laisser toute la nuit).

Avant de rincer, passez un peigne fin et retirez délicatement les squames et les écailles de votre cuir chevelu. Une fois que toutes les squames sont enlevées, rincez soigneusement l’huile de votre cuir chevelu, puis faites un shampoing comme d’habitude.

Les huiles peuvent ralentir et stopper l'action de la pelade à ses débuts

Utilisez masque naturel pour prévenir les éruptions

Une fois les squames et les écailles éliminées, il est important que vous traitiez votre cuir chevelu afin de prévenir de futures poussées.

Ce shampoing à cinq ingrédients peut vous aider à démarrer, mais n’hésitez pas à modifier la recette comme bon vous semble.

Ce dont vous allez avoir besoin :

  • Vinaigre de cidre de pomme 
  • Gel d’aloé vera 
  • Huile de jojoba 
  • Huile d’arbre à thé 

Mode d’emploi :

Mélangez les autres ingrédients dans le récipient de votre choix.

Faites mousser sur les cheveux mouillés, en massant profondément. Laissez reposer pendant 1 à 2 minutes, puis rincez abondamment.

Avantages pour les cheveux :

Le vinaigre de cidre de pomme est l’agent nettoyant de ce shampoing. Il élimine en douceur l’accumulation de peaux mortes et d’huile, en gardant le cuir chevelu libre des squames irritantes et inflammatoires associées à cette affection.

Le gel d’aloé vera a des vertus hydratantes et anti pelliculaires. Très pratique pour garder votre cuir chevelu en bonne santé.

Le romarin est un anti-inflammatoire qui traite les effets de la maladie afin d’éviter de nouvelles irritations et démangeaisons.

Enfin, l’huile d’arbre à thé est antifongique. Elle aide à contrôler la prolifération fongique associée à la dermite séborrhéique et peut prévenir l’apparition de nouvelles poussées.

soin de cheveux shampoing

Modifier votre régime alimentaire pour vous débarrasser de tous les problèmes de peau

Avec les bons aliments constitutifs, le corps peut se guérir lui-même. Le fait d’avoir une dermite séborrhéique devrait vous indiquer que votre alimentation doit être améliorée.

La première chose à faire est de se débarrasser de tous les aliments transformés et de les remplacer par des aliments choisis pour leur fraicheur. Cuisiner prend du temps mais est bénéfique pour votre santé.

Vous pouvez également envisager de vous débarrasser du gluten dans votre alimentation. En outre, retirez la bière, les pâtes et le pain.

alimentation saine contre la dermite séborrhéique

Conclusion

Si vous souffrez de dermite séborrhéique, vous pouvez craindre que cette affection n’entraîne des dommages et une perte de cheveux. Bien que l’affection elle-même ne soit pas une cause de perte de cheveux, les démangeaisons et l’inflammation qui lui sont associées peuvent certainement l’être. Heureusement, il existe des méthodes de traitement de cette affection qui peuvent cibler la cause de la voie d’accès, la prolifération fongique et empêcher de futures poussées.

Vous voulez lutter contre votre alopécie ?

Ça tombe bien, il existe des solutions :

Un homme heureux sans dermatite séborrhéique