Acétate de cyprotérone : tout ce qu’il faut savoir

Acétate de cyprotérone - pilules

L’acétate de cyprotérone est un médicament dont la renommée ne cesse de se rependre. En effet, il est utilisé pour traiter plusieurs maux comme le cancer de la prostate et l’excès de pilosité sur le corps. Il sert aussi de contraceptif pour les femmes en âge d’accoucher. Une prise réglementée et suivie par un spécialiste apporterait aussi un soulagement au problème de calvitie. Plusieurs mythes entourent la prise de ce produit. Certains pensent qu’il est dangereux et d’autres désapprouvent cette idée. Est-ce vraiment un problème d’en prendre ? Voyons tout cela en détail.

Face à certaines difficultés de traitement, les patients se retrouvent parfois désespérés et ne pensent plus à une possibilité de soulagement. Pourtant, il existe toujours des moyens de contourner et de venir à bout du mal, à travers un traitement efficace.

Le cancer de la prostate avancé, l’hirsutisme et les alopécies sont autant de maladies chroniques qui poussent les malades à croire à une impossibilité de guérison. Mais auxquels on peut apporter une solution, en utilisant un produit adapté. C’est à cet effet que l’acétate de cyprotérone est de plus en plus sollicité, du fait de son efficacité sur les maladies chroniques du genre.

Pour très bien s’en servir, il est important de maîtriser la posologie, de savoir les cas de contre-indication à la prise de ce médicament et surtout de maîtriser ses effets secondaires.

Il sera donc question ici de vous imprégner sur toutes ces notions, tout en présentant de manière explicite ce que c’est l’acétate de cyprotérone.

Dérivé de la 17— hydroxprogestérone, l’acétate de cyprotérone est un produit connu pour ses propriétés progestatives. En effet, il a la capacité de synthétiser des anti-androgènes et anti-gonadotrope et est utilisé à plusieurs fins.

Appartenant aussi à la classe des stéroïdiens, il sert à traiter plusieurs maux parmi lesquels le cancer de la prostate. Cela est possible grâce à son effet inhibiteur sur la production de testostérone, hormone responsable de la prolifération des cellules cancéreuses chez les hommes.

Quant aux femmes, la prise d’acétate de cyprotérone exerce son action sur les récepteurs mammaires et sur les endométriaux. Ici, le traitement se prend généralement dans le but de venir à bout d’une forte expression de la pilosité et du développement des caractères masculins.

Ce produit se présente principalement sous la forme de comprimés sécables répartis sur des plaquettes. On peut ainsi distinguer les plaquettes thermoformées de PVC/PVDC en aluminium de 10, de 20 ou de 50 comprimés. Chacun de ces comprimés comprend en moyenne 50 mg d’acétate de cyprotérone accessible uniquement sous simple ordonnance médicale. Cela n’exclut pas le fait qu’on puisse en trouver avec un plus grand grammage. En effet, il est possible d’en avoir avec 100 mg d’acétate de cyprotérone. La prise se fait par voie orale, quel que soit le cas.

Acétate de cyprotérone - molécule

Dans quel cas utiliser l’acétate de cyprotérone comme traitement ?

Pour mettre en valeur les propriétés inhibitrices de l’acétate de cyprotérone sur la production de testostérones, ce produit est utilisé dans de nombreux cas de maladie. Qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme, le produit n’a pas de genre préféré bien qu’il ait pour cible les hormones masculines. Dans les cas de maladies graves, il n’est utilisé que lorsque toutes les alternatives sont épuisées et n’ont eu aucun effet satisfaisant.

Chez l’homme

L’acétate de cyprotérone est employé dans les cas graves de cancer de la prostate dont les possibilités d’opération sont minces. Il peut aussi être employé pour la réduction des pulsions sexuelles chez le patient.

Chez la femme

Le produit est utilisé dans les cas graves d’hirsutisme. Il s’agit d’une pathologie se manifestant par un excès de pilosité sur la surface du corps de la femme, causé par une surproduction de testostérone.

Compte tenu du fait que le traitement de cette maladie dépend principalement de sa cause, l’idéal est de ne faire recours à ce produit que si les autres moyens sont inefficaces. Il en est de même pour tout autre mal nécessitant l’intervention de la cyprotérone. C’est le cas des alopécies androgéniques sévère, de l’acné et des séborrhées résistantes aux autres alternatives.

Y a-t-il des risques en cas de prise prolongée ?

Pour un médicament aussi délicat que l’acétate de cyprotérone, la prise d’une forte dose sur une longue durée ne peut qu’engendrer des risques sanitaires plus ou moins graves selon l’état du patient.

En juin 2018, l’ANSM forme un Comité d’Experts Indépendants qui fait une étude sur ce sujet. Il en ressort que la prise du médicament sur le long terme augmente progressivement le risque de méningiome. Il s’agit ici d’une tumeur bénigne qui affecte les méninges (enveloppe du cerveau). Avec une évolution plus ou moins lente, ce mal peut atteindre 3 grades selon le niveau d’évolution, nécessitant une intervention chirurgicale.

Il est donc recommandé de stopper tout traitement à base d’acétate de cyprotérone lorsqu’un méningiome se manifeste.

Utilisation médicinale de l’acétate de cyprotérone

Comme tout médicament, la prise de l’acétate de cyprotérone ne se fait pas au hasard. En effet, il y a une directive à suivre pour bénéficier pleinement de ses bienfaits, tout en évitant de causer bien plus de problèmes. Voici donc le principe de posologie, les contre-indications et les effets secondaires liés à la prise de ce produit.

Posologie de l’acétate de cyprotérone

La posologie proposée ici n’est faite qu’à titre indicatif. Puisque la prise de ce médicament ne se fait que sous prescription médicale, l’idéal est de se référer aux instructions de votre médecin. Il est la seule personne bien placée pour donner les informations concernant la durée du traitement.

Cependant, s’agissant de la fréquence de prise, cela varie en fonction du statut du patient.

Pour un homme, le comprimé doit êtes pris deux ou trois fois par jour en double ou en triple, ce qui revient à 4 ou 6 comprimés par jours. Ceci est plus applicable quand le traitement vise à soulager le cancer de la prostate.

Quant à la femme, une moyenne de 1 à 2 comprimées par jours est recommandée aux femmes non ménopausées. Pour les femmes ayant atteint la ménopause, il ne faut pas aller au-delà d’un comprimé par jour.

Mais, attention ! En cas de mélange de ce traitement avec la prise d’un estrogène, il peut avoir un effet contraceptif. C’est donc ce qu’il faut faire lorsque vous souhaitez l’utiliser comme contraceptif.

Les comprimés doivent être pris par voie orale avec de l’eau directement après le repas.

Les précautions à prendre pendant l’utilisation de l’acétate de cyprotérone

Démangeaisons sur tout le corps, douleurs abdominales, troubles digestifs… sont autant de troubles hépatiques que peut générer la prise de cyprotérone. Et pour éviter de tels risques, il est nécessaire de faire un bilan biologique hépatique afin de détecter tout risque. Ce bilan permettra également de déterminer la dose appropriée à votre état sanitaire, une dose qui ne causera aucun effet désagréable.

La prise de l’acétate peut aussi être la cause d’une tumeur bénigne sur le foie cela se manifeste par des douleurs au niveau du ventre et est plus probable en cas de diabète instable ou d’intolérance au glucose. Alors au moindre symptôme de ce type, il est conseillé d’en parler immédiatement à votre médecin.

De plus, il est primordial de prendre constamment ses paramètres médicaux pour s’assurer que tout va bien. Par exemple, vous devez contrôler régulièrement votre fonction corticosurrénale.

Acétate de cyprotérone médicaments

Que faire en cas d’oubli ou de surdosage ?

Il peut arriver que pendant le traitement, le patient oublie une dose de comprimé, ou alors en prend avec surdosage. Faut-il paniquer dans ces cas et croire à une intoxication ou à un échec du traitement ?

Dans le cas d’un oubli, l’on ne peut craindre un impact négatif sur le traitement qui s’il s’agit d’une prise pour contraception chez la femme. Dans ce cas, il suffit d’ajouter à cette méthode, l’utilisation des préservatifs tout en suivant le traitement pendant un certain temps.

Quant aux autres maux traités à base d’acétate de cyprotérone, pas besoin de prendre une double dose en cas d’oubli. Il suffit de suivre le traitement comme si de rien n’était tout en veillant au respect strict des prochaines prises.

Et pour les cas de sur dosage, ne vous méprenez pas. À moins que cela ne soit fait de manière répétitive, il n’y a pas de risque d’intoxication grave.

Les contre-indications de la prise d’acétate de cyprotérone

De nombreux cas et de nombreuses situations peuvent présenter des situations de contre-indication pour la prise d’acétate de cyprotérone. Parmi les plus connus, voici une liste des cas non indiqués à la prise de ce produit. Ce sont :

  • Les ex souffrants d’herpes ;
  • Les patients souffrants de tuberculose, de diabète, d’herpès ou de maladies cardiaques ;
  • Les ex-patients de jaunisse, ou souffrants de dépression de démangeaisons ou d’infections graves sur la peau ;
  • Les patients atteints de maladies graves du foie, d’anémie… ;

De plus, il faut éviter de prescrire ou de prendre ce produit si :

  • Le patient est alcoolique : en effet, le cyprotérone réagit très mal face à l’alcool. Il est donc conseillé d’éviter d’en consommer pendant le traitement.
  • La malade est enceinte : son effet inhibiteur contre certaines hormones du corps entrainerait la perte du bébé. Il en est de même pour les femmes allaitantes.
  • Le concerné est un enfant : l’acétate est totalement proscrit aux enfants.

Lorsque vous êtes également soumis à un traitement à base de l’éthinylœstradiol ou de la testostérone et les androgènes, évitez de prendre du cyprotérone.

Femme médecin regardant avec attention les éléments sur papier

Les effets secondaires de la prise d’acétate de cyprotérone

Vous avez certainement remarqué depuis les premières lignes combien la prise de ce médicament demande une grande délicatesse. Il n’est donc pas étonnant que cela crée des effets secondaires. Parmi ceux-ci, voici les plus fréquents :

  • Le gain de poids ;
  • La chute de cheveux ;
  • Une perte de force ou d’énergie ;
  • Le dysfonctionnement érectile ;
  • Une réduction de la libido ;
  • Des éruptions cutanées ;

Selon votre situation sanitaire, il peut aussi arriver que dans les cas les plus rares de constater ces effets :

  • Le mal de gorge, de dos ou une toux ;
  • La fatigue, les hallucinations, l’étourdissement ;
  • Nausées, douleurs thoraciques :
  • Accélération du rythme cardiaque…

En cas de persistance ou de gravité, il est recommandé d’arrêter le traitement, surtout si votre médecin ne trouve aucun moyen de stopper ces effets. Cependant, si l’effet n’est pas une gêne pour vous et pourra disparaître immédiatement après la prise d’un médicament, vous pouvez continuer votre traitement.

Conduite et utilisation des machines : faut-il prendre l’acétate de cyprotérone ?

Lorsque vous conduisez ou utilisez au quotidien des machines avec un risque d’accident permanent, les effets comme la fatigue et les troubles de visions multiplient les risques.

Il est donc conseillé de prendre un certain temps pour mieux suivre votre traitement, ou alors d’opter pour d’autres moyens de traitement.

Conclusion

L’acétate de cyprotérone est un produit avec une efficacité redoutable sur plusieurs maux comme le cancer de la prostate chez les hommes, l’excès de pilosité chez la femme. Il est aussi utilisé comme contraceptif et son administration chez les patients doit tenir compte des paramètres cités ci-haut.

Au vu des effets secondaires pouvant se produire après la prise, il est fortement recommandé de respecter les consignes de votre médecin, d’éviter le surdosage ou la rupture et de le consulter en cas d’effet grave sur votre santé.

Vous comprenez donc ici que l’utilisation de la cyprotérone comme traitement ne doit pas se faire au hasard, mais uniquement sous prescription médicale avec analyse profonde de votre cas.

Vous voulez lutter contre votre alopécie ?

Ça tombe bien, il existe des solutions :

Un homme heureux aux cheveux en bonne santé